Unifor : Histoire et mission

Unifor : Histoire et mission

Mission d’Unifor

Unifor entend protéger les droits économiques de ses membres et de tous les travailleuses et travailleurs employés ou au chômage. Nous sommes voués à bâtir le syndicat le plus fort et le plus efficace qui soit afin de négocier au nom de nos membres, de travailler avec eux à améliorer leurs droits au travail et d'offrir les avantages du syndicalisme aux travailleuses et travailleurs non syndiqués ainsi qu’aux autres Canadiennes et Canadiens intéressés.

  

Histoire d’Unifor

Unifor a été officiellement formé le 31 août 2013 lors d’un congrès de fondation à Toronto, en Ontario. Cette journée a souligné l’union du syndicat des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA) et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP), deux des plus grands syndicats au Canada ayant une grande influence.

La création d’Unifor représente un signe d’espoir pour le mouvement syndical canadien, et de manière plus générale pour l’ensemble des travailleuses et travailleurs.

Depuis des dizaines d’années, le nombre de membres des syndicats (en pourcentage de l’emploi total) est en constante régression, notamment dans le secteur privé. En parallèle à ce déclin du taux de syndicalisation, on constate une hausse marquée de l’inégalité des revenus, des menaces accrues à la sécurité de la retraite, un taux de chômage et un sous-emploi chronique (en particulier chez les jeunes), ainsi qu’une hausse notable des formes de travail précaire et incertain, notamment chez les nouveaux arrivants. Le déclin de l’influence des syndicats coïncide avec la montée de politiques favorisant les entreprises dans les années 1980, y compris des réductions d’impôt, la déréglementation du marché du travail et des accords de libre-échange dirigés par le milieu des affaires.

Unifor est une réponse audacieuse à la question : « Comment les syndicats canadiens répondent-ils à l’évolution de l’économie et à ces nouveaux défis? »

Son grand nombre de membres diversifiés (présent dans pratiquement tous les secteurs de l’économie) fait d’Unifor l’une des voix les plus représentatives de notre économie nationale. Sa structure organisationnelle représentative et ses formes novatrices d’adhésion signifient qu’il peut mieux aborder les questions économiques et politiques régionales au nom des travailleuses et travailleurs. Son mandat principal – être un syndicat efficace bâti par ses membres et profondément ancré dans la collectivité – fait en sorte que le travail d’Unifor touche la vie quotidienne des familles canadiennes.

Le projet de création d’Unifor a commencé dans le cadre d’une discussion sur le renouvellement syndical à l’automne 2011 entre l’ancien président des TCA, Ken Lewenza, et l’ancien président du SCEP, Dave Coles. Ces discussions informelles ont mené à des pourparlers formels entre les dirigeants et le personnel des syndicats. Un document de travail officiel a été préparé, qui a mené à un projet global, ouvert et inclusif de revitalisation syndicale étalé sur une période de 20 mois. Les membres ont été invités à suivre l’évolution du Projet du nouveau syndicat par des rapports réguliers, un site Web mis à jour, et ils ont été sollicités à participer à des discussions téléphoniques ouvertes et des sondages en ligne.

Dès sa conception, Unifor est devenu une source d’optimisme et d’inspiration à savoir qu’il est possible de bâtir un avenir plus équitable et sûr pour les travailleuses et travailleurs, que les syndicats peuvent s’adapter lorsque les temps changent et demeurer une voix pertinente pour les lieux de travail et la justice sociale.

  

  

/16-01 Unifor history HTML fr.txt

Source: http://unifor.org/fr/a-propos-unifor/histoire-mission