Déclaration d’Unifor à l’occasion de la Journée du souvenir trans

Déclaration d’Unifor à l’occasion de la Journée du souvenir trans

novembre 20, 2021 à 07:00

  

UNIFOR

  

UNIFOR

  

Unifor souligne la Journée du souvenir trans le 20 novembre. Cette journée est un jour de deuil, alors que notre syndicat se réunit pour rendre hommage aux personnes dont la vie – en grande majorité des femmes et des hommes trans noirs – a été emportée en raison d’actes de violence anti-trans.

Les statuts d’Unifor affirment l’engagement du syndicat envers l’équité et l’inclusion, afin d’assurer l’égalité de tous les membres, quelle que soit leur identité de genre, et de lutter pour leurs droits sur nos lieux de travail, dans nos collectivités et dans la société en général.

Le 20 novembre 2021, Unifor reconnaît que la lutte pour la sécurité et l’équité des personnes trans et non-binaires est loin d’être gagnée.

Nous pleurons les vies perdues et nous sommes aux côtés des membres trans et de leurs familles qui cherchent à vivre dans la dignité, la sécurité et la liberté dont nous avons tous besoin et que nous méritons.

Les droits des trans sont des droits de la personne. Aucune personne ne devrait faire l’objet de discrimination, d’intimidation ou de violence en raison de son expression ou de son identité de genre.

La Journée du souvenir trans a été lancée en 1999 par la militante pour les droits des personnes trans, Gwendolyn Ann Smith, en tant que vigile afin d’honorer la mémoire de Rita Hester, une femme trans assassinée chez elle en 1998.

« La Journée du souvenir trans vise à mettre en lumière les pertes auxquelles nous sommes confrontés en raison du sectarisme et de la violence anti-trans. Je ne suis pas étrangère à la nécessité de se battre pour nos droits, et le droit d’exister tout simplement est le premier, le plus important. Alors que tant de personnes cherchent à écarter les personnes trans – parfois de la manière la plus brutale qui soit – il est essentiel de se souvenir des personnes que nous avons perdues et de continuer à lutter pour la justice. »
- Gwendolyn Ann Smith fondatrice de la Journée du souvenir trans.

Participez à une veillée le 20 novembre et apprenez les noms et les histoires de celles et ceux qui sont décédés. De nombreuses veillées à l’occasion de la Journée du souvenir trans prévoient un moment de lecture des noms des personnes victimes de la violence anti-trans. Il s’agit d’une commémoration importante pour les victimes du monde entier.

Prévoyez un moment de silence pour les personnes trans assassinées lors de votre prochain événement ou assemblée syndicale. Prenez le temps de faire une pause et de rendre hommage à celles et ceux qui ont été victimes de cette violence, et engagez-vous à continuer à lutter contre elle en tant que syndicat.

Soutenez les personnes trans dans votre syndicat et votre communauté. Les membres peuvent également soutenir les personnes trans au travail et à la table de négociation en négociant des toilettes non-genrées, des EPI et des uniformes inclusifs, des avantages médicaux élargis, y compris des soins de santé mentale, et d’autres priorités de négociation du Programme de négociation collective 2019 d’Unifor.

Unifor invite tous les membres trans et non-binaires à s’impliquer dans leurs sections locales et leur syndicat. Communiquez avec Sarah McCue, agente de liaison auprès des membres LGBTQ, à l’adresse suivante pride@unifor.org.

  

  


Source: Unifor

  

  

/21-11-20 Statement on the Trans Day of Remembrance FR.txt